Gingins (VD)

L’œuvre présentée est conçue pour être en dialogue avec un espace végétal arborisé. Sur le plan plastique, les plaques de métal se déroulent dans une mouvance, une fluctuation d’une force liquide sous-jacente. Cette œuvre est le réceptacle d’une propriété essentielle des molécules d’eau (H2O) : jaillissement de la végétation. Le choix d’une plante telle le roseau, plante pour laquelle la présence généreuse d’eau est indispensable, suggère le besoin primordial de l’eau dans notre écosystème. Par l’évolution de sa surface et de sa couleur, la matière d’acier rouillé s’intègre à l’environnement arborisé avec humilité et douceur. Par ailleurs, le caractère de la structure de l’œuvre offre une vision de transparence de l’arborisation environnante, prolongation de la démarche de travail.

p_64-c2714

p_65-e8af3

Plantule
acier rouillé, épaisseur 8mm

graminées : panicum
210x148x150cm